Above Nav Container

Utility Container

Search Trigger (Container)

Button (Container)

Mobile Menu Trigger (container)

Off Canvas Navigation Container

Close Trigger (container)

Search

Lower School International Week

Pour la version française, cliquez ici !

In an interview with Suzanne Lincoln, Departmental Chair of Upper School English, we dive into why the lower school takes International Week to such great heights.

Most international schools have an International Week, but it is typically an event mainly centered around sharing food, dance, and music from different countries (typically referred to as the “food, festivals, and flags” approach).  Why did GWA focus more on integrating international week into the lower school curriculum?

We believe in intentional design in all we do.  We don’t do activities for activity’s sake, but rather intentionally create instruction centered around student learning and growth.  The results are stunning student-directed learning, products, and presentation. We believe countries are more than foods, flags and festivals, so we deliberately anchored our instruction in three core areas of AERO standards: government, geography, and expressions of culture.  These anchors allowed our students to explore various aspects of another country, pushing them beyond surface level stereotypes and into deeper understanding and appreciation of culture. Additionally, all of our classes collaborated with the French and Arabic teachers to compare their country of choice to the various aspects of Morocco in a multilingual learning experience.  In doing this, our students deepened their knowledge of Morocco and gave them a bigger perspective on their place in the world.

Could you give a couple of examples of how different teachers designed their International Week projects?  

All of our teachers met together multiple times to collaborate on the overall structure of their day.  One grade level (4th) allowed their students to pick one of the anchor standards and then gave them the freedom to explore and research within that anchor what interested them.  They were supported as they designed their own means of presentation. This resulted in a puppet show, language lessons, relief maps, dances, powerpoints, singing, and oral presentations.  Our students were so proud to be experts in their countries. Second grade chose to each perform a dance from their region, allowing the students and audience to notice nuances between the countries.

How do students benefit more from this approach?

Students benefit from this integrated approach because of its practical application to our mission statement.  Through this approach, our students used their multilingualism, pursued their own desire to learn (lifelong learners) and create unique, student-designed presentations (pursuing excellence) to honor their cultural diversity.  It isn’t just “one more thing” to prepare and present; but, rather, enriches their understanding of culture.  

The younger grades received more teacher support in their presentations and the older grades (3-5) were very much student-driven and student-created.  This gradual transfer of ownership allows all of our students to gain experience and grow towards autonomy in their learning.

 

Semaine Internationale de l'Ecole Primaire

 

Dans un entretien avec Suzanne Lincoln, Chef du département anglais de l’école secondaire, nous découvrons pourquoi l’école primaire élève la semaine internationale vers de tels sommets.

La plupart des écoles internationales organisent une semaine internationale, mais c’est le plus souvent un évènement centré autour du partage de nourriture, danse et musique de différents pays (appelé plus communément approche “nourriture, festivals, drapeaux”). Pourquoi GWA s’est-elle donc attachée à intégrer la semaine internationale dans le programme scolaire de l’école élémentaire ?

Nous réfléchissons intentionnellement à tous les projets que nous proposons. Nous ne faisons pas des activités pour faire des activités, mais nous créons plutôt des enseignements centrés autour des apprentissages et de l’épanouissement des élèves. Cela donne des résultats- apprentissages, produits et projets mis en scène par les élèves- éblouissants. Nous sommes convaincus que les pays sont bien plus que gastronomie, drapeaux et festivals, donc nous avons délibérément ancré notre enseignement dans trois domaines du tronc commun des standards AERO : le gouvernement, la géographie et les manifestations de la culture. Cela a permis à nos élèves d’explorer divers aspects d’un autre pays, dépassant les stéréotypes de base et approfondissant ainsi leur compréhension et appréciation de la culture de ce pays. Par ailleurs, toutes les classes ont travaillé conjointement avec les enseignants de français et d’arabe, pour comparer le pays de leur choix avec divers aspects du Maroc, à travers une expérience d’apprentissage multilingue. En faisant cela, nos élèves ont approfondi leurs connaissances du Maroc et cela leur a donné une meilleure perspective de leur place dans le monde.

Peux-tu nous donner quelques exemples de la façon dont certains enseignants ont conçu leurs projets pour la semaine internationale?

Nos enseignants se sont tous réunis à de nombreuses reprises pour collaborer sur la structure générale de leur journée. Une enseignante (4ème année) a autorisé ses élèves à sélectionner un des domaines du tronc commun et leur a donné toute liberté pour explorer et effectuer des recherches sur tout ce qui pouvait les intéresser à l’intérieur de ce domaine. Ils ont été aidés lorsqu’ils ont conçu leurs propres moyens de présentation. Cela a abouti à un spectacle de marionnettes, des leçons de langue, des cartes en relief, des danses, des projections PowerPoint, des chants et des exposés. Nos élèves étaient vraiment fiers d’être devenus experts de leurs pays. Les classes de deuxième année ont choisi de réaliser chacune une danse de leur région, permettant ainsi aux élèves et au public de remarquer les nuances entre les pays.

Comment les élèves tirent-ils profit de cette approche ?

Les élèves bénéficient de cette approche intégrée de par son application concrète de notre énoncé de mission. Grâce à cette approche, les élèves ont utilisé leur multilinguisme, se sont concentrés sur leur propre envie d’apprendre (des apprenants tout au long de leur vie) et ont créé eux-mêmes des présentations uniques (viser l’excellence) afin d’honorer leurs diversités culturelles. Il ne s’agit pas “d’une chose supplémentaire” à préparer et à présenter, mais plutôt, d’une manière d’enrichir leur compréhension des cultures.

Les élèves des plus petites classes ont bénéficié d’un peu plus d’aide de la part de leurs enseignants pour leurs présentations, tandis que ceux des plus grandes classes (3ème -5ème année) ont bénéficié d’une plus grande liberté de création et d’organisation. Ce transfert progressif des responsabilités permet à tous nos élèves d’acquérir de l’expérience et devenir plus autonome dans leurs apprentissages.